Hommage à DELAMARE René - FO8DR

image

Notre ami René DELAMARE, F.O.8.D.R., un pionnier du C.O.R.A., nous a quitté. Il aurait eu 82 ans le 7 Mai 2004.

René est né le 7 Mai 1922, à Paris, dans le 14ème Arrondissement.

Admis à l’Ecole des Mousses, il embarque sur l’ARMORIQUE, à Brest, le 6 Avril 1938. A sa sortie de l’Ecole des Mousses, le 1er Avril 1939, il embarque sur la frégate « L’OCEAN ». Il y demeure jusqu’au 1er Septembre 1939. Le 2 Septembre, il est affecté sur l’YSER, jusqu’au 1er Décembre. C’est la guerre et il connaît le baptême du feu.

Du 2 Décembre 1939 au 2 Juillet 1940, il est à bord du contre-torpilleur le LEOPARD. Il participe, à bord de ce navire, à différentes opérations dans la mer du Nord, particulièrement entre Dunkerque et Saint-Valéry-en-Caux. Après la bataille de Dunkerque, il se retrouve au large de Portsmouth, toujours à bord du LEOPARD.

Il rallie les Forces Françaises libres, à Londres et, le 25 Août 1940, il signe un engagement pour toute la durée de la guerre. Il a dix-huit ans.

Il est affecté sur l’aviso CHEVREUIL comme radio-asdic le 25 Août. Jusqu’au 15 Octobre 1941, il participe à un grand nombre d’opérations d’escorte de convois. Le CHEVREUIL ayant reçu l’ordre de rallier le Pacifique, il se retrouve dans les Forces Navales Françaises Libres stationnées en Océanie, du 15 Octobre 1941 au 6 Juin 1944.

Le 10 Juillet 1944, il quitte l’Océanie et regagne Londres. Le 10 Novembre 1944, il est affecté sur le contre-torpilleur Le TONKINOIS et reprend les opérations d’escorte de convois, jusqu’au 9 Mai 1945, date de la fin des combats contre l’Allemagne.

Le 12 Septembre, il rejoint l’unité Marine de Papeete et y demeure jusqu’au 7 Décembre 1945, date à laquelle il est démobilisé. Il était alors quartier-maître de 1ère classe, radiotélégraphiste et écouteur asdic.

De 1946 à 1949, il occupe les fonctions de Chef du Poste Administratif, aux Gambier.

Le 1er Mai 1949, il entre au service radio de l’O.P.T. et est chargé du trafic radio avec les îles de la Polynésie, ainsi que de la veille maritime, avant d'être nommé responsable de la maintenance des émetteurs et récepteurs des P.T.T., à Tahiti et dans les îles, ainsi que de la station de Mahina. En 1953, il est nommé Chef du Centre d’Emissions Radioélectrique de Mahina.

Après sa nomination au grade d’Inspecteur des Postes et Télécommunications, il est affecté à la Direction Générale de l’O.P.T. et, le 1er Javier 1976, et devient chef du Service radioélectrique.

Il est admis à la retraite en 1982.

    Ses décorations militaires :
  • Médaille commémorative de la ville de Dunkerque N° 1908.
  • Médaille de la France Libre N° 28433.
  • Médaille commémorative de la guerre 1939-1945.
  • Médaille commémorative des services volontaires dans la France Libre N° 28433.
  • Médaille du combattant de moins de vingt ans N° 6581.
  • Médaille du combattant volontaire de la Résistance, carte ONAC, N° 51717.
  • Ses décorations civiles :
  • Chevalier de l’Ordre de l’étoile noire du Bénin, N° 96FOM.
  • Médaille de bronze des P.T.T. Arrêté N° 1764 du 6 Juillet 1967.
  • Chevalier de l’Ordre National du Mérite N° 3852C74.
  • Officier de l’Ordre National du Mérite N° 3852C84.

Témoignage de Philippe Postaire Le Marais :

En 1949, j’ai été embauché comme radiotélégraphiste par Monsieur Pons, à l’époque des P.T.T. Monsieur René Delamare, également radiotélégraphiste, était alors chargé du trafic radio avec les îles de la Polynésie, ainsi que de la veille maritime.

Monsieur Delamare a été ensuite responsable de la maintenance des émetteurs et récepteurs des P.T.T., à Tahiti et dans les îles, ainsi que de la station de Mahina.

En Juillet 1949, le Gouverneur Anzani avait demandé à mon père, Victor Postaire Le Marais, Chef du Centre du Réseau Général Radioélectrique, à Fare Ute, d’organiser, dans les E.F.O. un service de diffusion et d’informations.

Radio-Tahiti était créé. Il était installé dans un petit local de deux pièces situé en face de la caserne de l’avenue Bruat, prêté par le Capitaine Carisey.

Un émetteur de 200 Watts appartenant au R.C.O. (Radio Club Océanien) fut mis en service dans la bande des 40 mètres tandis que Monsieur Victor Postaire Le Marais, du Réseau Général Radioélectrique, prêtait gratuitement un émetteur de 1 Kilowatt fonctionnant sur la bande des 25 mètres.

Monsieur Delamare et moi étions les deux opérateurs pour les premières émissions journalières de trois quarts d’heure. Le speaker en langue française était Monsieur Devrien et les deux speakers en reo maohi étaient Messieurs Taura et John Martin. Le gouvernement avait acheté des petits récepteurs radio qui avaient été installés dans tous les magasins autour de l’île, ceci afin de permettre à la population d’écouter les émissions.

En 1951, un nouveau bâtiment fut construit, rue Dumont d’Urville, pour recevoir les nouveaux services de radiodiffusion.

Monsieur Delamare et moi-même étions les opérateurs de la station. Nous fûmes équipés de matériel moderne et les émissions se déroulaient le midi et le soir. De nouveaux speakers, messieurs Brissaut, Espinasse, et Frank Fay, pour la langue française, et Messieurs John Martin et Taura pour le reo maohi, assuraient la diffusion des nouvelles. Les émissions étaient captées bien au-delà de nos îles puisque nous avons reçu des comptes rendus d’écoute depuis la Suède et la Norvège.

Précisions concernant le C.O.R.A.

En 1934, a été créé le RADIO Club Océanien, ou « R.C.O. », par Messieurs Alfred POROI et Joseph Bourne. René Delamare, F.O.8.D.R., puis F.O.5.D.R., a été, avec Victor Postaire Le Marais, Philippe Postaire Le Marais, John Martin, un des pionniers du R.C.O. qui, en 1956, a changé de nom pour s’appeler C.O.R.A. Le C.O.R.A. avait deux sections : la section « Radio » sous la direction de Victor Postaire Le Marais, et la section « Astro » sous la direction de Monsieur Martin qui travaillait à la Banque de l’Indochine. Les membres de la section « Astro », nouvellement créée, procédaient à leurs observations depuis la terrasse de la Chambre de Commerce. Elle était équipée de deux lunettes Nikon de 60 millimètres et d’un télescope de 210 millimètres de fabrication artisanale. L’Observatoire a été installé en 1971 sur les hauteurs de Pamataï, par Maurice Graindorge qui a construit de ses mains, et mis en place, le télescope René, F.O.5.D.R., a été, longtemps, le responsable des attributions d’indicatifs radioamateurs F.O.8. C’était un passionné du 50 MHz et, durant de longues années, il a été le seul radioamateur F.O.8. à pratiquer régulièrement cette bande. Il a été membre du Bureau Directeur du C.O.R.A., installé alors à la Maison des Jeunes de Pirae, à l’époque où Monsieur Philippe Postaire Le Marais, F.O.8.B.O., en assurait la Présidence.

Aussi, nous adressons à René, F.O.8.D.R. , le message ultime des O.M.’s :

« And we shall Q.S.O. again in that land where signals never fade. » « Et nous nous contacterons à nouveau dans ce pays où il n’y a pas de fading.»
top