Hommage à LISSART Michel - FO3RI

image

Michel LISSART - F.O.3.R.I. nous a quitté le dimanche 2 mars 2003 au soir, dans une chambre d’hôpital, après avoir lutté courageusement contre la maladie.

Son départ laissera un grand vide au sein du C.O.R.A. où il remplissait les fonctions de Q.S.L. Manager.

Michel était un radioamateur animé d’un esprit O.M. peu commun. Technicien du froid, bricoleur de génie, il prenait plaisir à aider ses amis chaque fois que besoin s’en faisait sentir. Et chacun d’entre nous a pu apprécier à la fois son constant désir de venir en aide et ses solides compétences.

A l'époque ou notre association, minée, sapée, par une bande d’aventuriers sans vergogne, fut sur le point de s’écrouler, il fut parmi les premiers à proposer une assistance dont nous avions sérieusement besoin, à la fois pour remettre la locomotive sur les rails, et pour nous aider moralement à surmonter la crise. Nous étions tous désemparés, sans ressources financières (les caisses étaient vides…), et sans matériel (tout avait été stupidement et méchamment saboté). Il fallait repartir à zéro. Il fallait, surtout, des O.M.’s courageux, décidés à tout remettre en ordre. Michel a été l’un de ceux-là.

La gestion des cartes Q.S.L. lui a été confiée, une tâche parmi les plus fastidieuses. En moins d’un an, travaillant sans relâche, passant presque tout son temps libre au local du C.O.R.A., il a remis en ordre ce service, retrouvant des cartes enfouies dans des cartons entassés depuis parfois plus de dix ans.

Connu depuis des décennies comme cibiste expérimenté, et fondateur du club "11m Ouest" «Papa Lima » n’avait qu’un désir, obtenir son indicatif radioamateur. Aussi, à l’âge où la plupart des retraités ne songent plus qu’à jouir d’un repos bien mérité après toute une vie de labeur, Michel s’est mis à préparer son examen. Il a obtenu sa licence. C’est ainsi que F.O.3.R.I. est devenu l’un des nôtres. Il en était heureux, mais pas plus fier pour cela.

Jusqu’à ce que la maladie le terrasse, Michel a participé pleinement à la vie de l’association. Même lorsqu’il lui fallait traîner avec lui sa trousse de médicaments pleine de pilules, de seringues, d’appareils plus ou moins compliqués qui lui permettaient de supporter ses malheurs, Michel était présent à toutes les réunions.

Michel a été un exemple pour nous. D’un courage exemplaire, d’une ténacité à toute épreuve, il a su résister jusqu’au bout à l’adversité, sourire aux lèvres.

Aussi, nous adressons à Michel, FO3RI , le message ultime des O.M.’s :

« And we'll Q.S.O. again in that land where signals never fade. »

top